Le cycle de l'épuisement : quand le burn-out vous rattrape

Dernière mise à jour : 30 avr.

En 2022, c'est plus de 2,5 millions de salariés qui sont en situation d'épuisement, selon le dernier sondage de mars mené par Empreinte Humaine. Des chiffres en hausse constante, avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer : tensions au travail, à la maison, répercussion sur les collègues et membres de la famille...


Face à cette situation, véritable phénomène qui gravite autour de l'épuisement, les personnes touchées rencontrent peu de compréhension et de solutions. Zoom sur le cycle de l'épuisement.

Le cycle de l'épuisement, c'est quoi ?


On parle de cycle lorsqu'un phénomène se répète de façon périodique. L'exemple physiologique le plus immédiat, c'est le cycle menstruel. Dans le cas de l'épuisement, c'est un fonctionnement problématique qui a tendance à se répéter.


La personne touchée par le phénomène traverse des périodes de grande fatigue, puis remonte la pente et s'épuise à nouveau. Souvent en tombant plus bas que la fois précédente, jusqu'au "vrai" burn-out. Car on parle bien d'un état limite ici, souvent peu reconnu. En clair, la personne aura tendance à ne pas percevoir les signaux de fatigue, à les ignorer et à ne s'arrêter qu'à l'extrême limite de l'épuisement. Dès qu'elle ressentira un peu plus d'énergie, elle repartira à fond. Qu'est-ce qui se passe lorsqu'on vide les batteries ainsi ?


Un corps épuisé qui peine à se recharger


Lorsqu'on se surmène, que ce soit physiquement, émotionnellement ou intellectuellement, les réserves d'énergies s'amenuisent petit à petit.


Les facteurs peuvent être externes :

- Manque de sommeil

- Alimentation inadaptée

- Sédentarité

- Surcharge de travail

- Manque d'aide

- Pressions diverses de l'entourage


Elles peuvent être également internes :

- Histoire personnelle

- Terrain anxieux / dépressif

- Haut potentiel intellectuel (HPI) sans que cela soit automatique pour autant !

- Traits de personnalité (perfectionnisme, difficulté à se valoriser...)


Cet ensemble de facteurs conduit à une surcharge ressentie à la fois sur le plan corporel mais aussi émotionnel et cognitif.


Du côté physiologie, les glandes surrénales qui sécrètent noradrénaline et cortisol sont trop stimulées, ce qui conduit à un fonctionnement moins harmonieux avec coups de barre, difficulté à émerger le matin ou au contraire réveils trop tôt, difficulté à s'endormir le soir... Tout est perturbé ! La tendance sera alors de vouloir "rattraper" les moments de coup de barre en travaillant davantage ou en grillant toute son énergie dès qu'il y aura une sensation de coup de fouet.


Les neurotransmetteurs qui régulent l'état émotionnel sont également perturbés lorsqu'on ne se repose pas suffisamment et que ce cycle est à l'œuvre : la dopamine et la sérotonine (entre autres) chutent, ce qui peut provoquer troubles de l'humeur, irritabilité, perte de plaisir et de motivation. Le travail accompli ne procure plus autant de satisfaction, ce qui peut amener à travailler plus intensément ou à ne pas se sentir valorisé. La chute de sérotonine et de GABA, autre neuromédiateur, favorise également la consommation de sucre, de stimulants et d'alcool.


Or, tous ces facteurs freinent la récupération et masquent les signaux de fatigue. Comment enrayer cette pente infernale ?




Briser le cycle de l'épuisement avec la naturopathie


La naturopathie est une approche globale qui peut s'adresser au profil décrit ci-dessus : sans pour autant être en burn-out, on peut vivre des périodes de déséquilibre !


Elle pourra être utile en complément d'un bilan chez le médecin et aussi, selon les cas, d'un suivi chez un psychologue. Il s'agit bien là d'une démarche axée vers la prévention. En aucun cas elle ne remplace l'accompagnement par un psychologue, psychiatre ou médecin.


Les axes de travail pour briser ce cercle vicieux sont multiples, comme souvent en naturopathie :

- Gestion du temps avec plages de repos obligatoire et limitation des écrans

- Alimentation saine en fonction des goûts et habitudes de chacun, l'idée n'est pas de viser la perfection !

- Identification des émotions en jeu lorsqu'on travaille trop, régulation du stress grâce à des techniques de relaxation...


Vous vous reconnaissez dans ce fonctionnement "tout ou rien" de type montagnes russes ? Ce n'est pas une fatalité. Pourquoi réagir lorsque le burn-out est là ?



Depuis 2020, le programme Help Burnout donne des clés de compréhension sur les burn-out (pro parental, des aidants, des jeunes). Il permet de se mettre au clair sur ce phénomène de société, de l'appréhender de façon globale, qu'il touche personnellement ou au niveau de l'entourage, ou encore dans sa pratique professionnelle.


Et si vous preniez vraiment soin de vous ? ;)

36 vues0 commentaire